LA ROUE DE L’ INFORTUNE

3 février 2018

 WONDER WHEEL de Woody Allen

cliquer ici pour écouter l’émission RCF

On dit souvent qu’ il fait le méme film,pas si sur !

 !A 85 ans Woody Allen ,nous surprend encore.Voilà un film qui assumme sa théatralité ,et qui surprend le spectacteur .Comme le titre « Weeding While » , la roue tourne pour les personnages et la vie comme un manége les entraine vers un destin tragique.Car , nous ne sommes pas dans la veine légére de mr ALLEN, il assume son amour du théatre de WILLIAMS ou O NEILL et les mélos flamboyants de SIRK ;

Derriére la féte du parc de CONEY ISLAND, les apparences cachent des petites tragédies , et des grandes questions « ai je pris la bonne vie ? »Car voilà le grand théme du Sceptique éternel ,comment faire avec sa vie ?

Ici ,une fille revient chez son pére remarié ,traquée par des gangsters ,elle va emmener la roue de la vie à tourner .Une chose n’a pas changée chez Woody Allen , la vie n’est pas une comédie , comment s’en accomoder , ou lui donner sens ?Ou se réfugier dans l’illusion , ou le déni.Il ne fait pas le méme film , comme un artisan , il batit ,sans prétention ,ce que l’on apelle une oeuvre .Souvent plus apre que les apparences de comédie .Tenterez vous la fortune ? Trés différent , y compris dans l’usage des images et couleurs .Les anciens ont encore la main !

le 2 fevrier 2018