l ’ABSENCE REVELATRICE !

25 septembre 2017

 FAUTE D ’ AMOUR de andrei ZWIAGUINSTEV

 Prix du jury à Cannes 2017

Voilà bien , un des cinéastes les plus importants de ces derniéres années , qui aurait pu remporter la palme d’or !Ses films, c’est le 5 eme ,sont de ceux qui vous travaillent implacablement aprés la projection , sans vous imposer de leçons , mais en laissant le spectateur face à sa responsabilité.

Faute d’amour , on disparait aux yeux des gens qui ne vous voient plus ,au mieux par indifférence ,au pire par egoisme .Dans la russie actuelle, un enfant disparait .Le couple en instance de divorce, est tellement centré sur sa haine ,ses projets de nouvelles vies ,ses désirs et ses ambitions ,qu’il s’en aperçoivent pratiquement pas !

Une mise en scene ,aux longs plans qui nous glaçent, à la musique minimaliste , aux longs silences comme l’absence de cet enfant ,révéle un monde ou le matériel , les apparences ,et le mal ont bannis toute chaleur.C’est Russe ,et on y sent l’ombre des grands auteurs, mais c’est aussi universel qu’une question  qyu’as tu fait de l’amour ? » Glaçant mais salutaire, d’autant plus que les derniéres images n’apportent aucun réconfort à notre doute !Dans les années 60 Antonioni dans l’ AVENTURA , racontait une disparition dont personne ne se souciait .60 aprés ,le vide semble continuer à gagner ! A voir ,pas uniquement pour les Russes.Nous le sommes tous !