BARBARA : un bio(uto)pic !

29 juin 2017

 
 Ne comptez pas sur Mathieu Amalric pour vous servir un biopic avec épisodes obligés à la clef et reconstitution clichés de la vie de BARBARA ! D’ailleurs, comment rendre compte de la magie ensorcelante de la longue dame brune , sans la trahir ?Pari réussi pourtant.

 Vrai cinéaste , Amalric convoque , non pas une, mais « des » images de la chanteuse et de la femme . La "vraie" et celle qui s’en imprégne "la Balibar". Il nous livre ainsi mieux qu’un portrait .une invocation ! Comme on invoque un réve prét à s’envoler ,une sensation proustienne, un parfum entétant ,une impression qui dure . La trace que laisse une voix et une vie de femme de conviction et de mots. Et en celà ,il nous rend BARBARA , vivante , multiple et touchante ..

Le montage poétique méle :archives filmées et sonores , épisodes reconstitués , jeu de miroirs entre jeanne Balibar qui parle et chante le role d’une actrice qui doit interpreter Barbara,. Bref une mise en abyme du biopic qui nous méne en bateau , en piano !

Si vous vous laissez emporter ,envoutér ,séduire : vous découvrirez une femme qui n’a cessé de chanter sa vie ou de vivre ses chansons .A travers des petits moments , suggérés ,sont évoqués aussi ce mal de vivre qu’elle chantait et le dur travail d’accoucher d’un texte .

Un film à la hauteur de celle qu’il filme :fragile et mythique , mi sorciére et mi enfant ! Une artiste au travail .

Qui d’autre que jeanne Balibar filmée avec amour par Mathieu Amalric , pouvait donner cette respiration si particuliére ?

A l’affiche .